La saviez-vous ? Version historique

On a beau habiter dans une ville depuis des années, il y a encore beaucoup de choses que l’on ne connaît pas sur cette ville. Alors voici quelques anecdotes à raconter à vos amis pour enrichir leur culture générale :

  • Tours a été la capitale de la France à trois reprises : de 1422 à 1528, de 1588 à 1594 et du 10 au 13 juin 1940, eh oui monseigneur !

  • Honoré de Balzac, écrivain célèbre, connu pour avoir écrit La Comédie Humaine, est né à Tours. Vous pouvez d'ailleurs visiter le Château de Saché où il a séjourné plusieurs fois et écrit plus d'une dizaine de ses oeuvres.

  • Il y a déjà eu un tramway avant celui que l’on connaît aujourd’hui. Le tramway électrique aérien de Tours a existé de 1877 à 1949 à Tours.

  • Fritz l’éléphant est exposé dans les anciennes écuries des Beaux-Arts depuis 1910.

  • Le pont Wilson s’est effondré en 1978 alors qu’une voiture y passait. Par chance, le conducteur a survécu en parvenant à traverser le pont avant qu’il ne s'effondre.

  • Les archives Saint-Éloi, en haut du Boulevard Béranger, étaient auparavant une brasserie.

  • Avant la Seconde Guerre Mondiale, la Rotonde, aujourd’hui une salle de sport, était un dépôt de locomotives.

  • Tours a été la Capitale des Rois. En effet, beaucoup de Rois ont choisi Tours comme domicile, d’où tous les Châteaux de la Loire présents aujourd’hui.

  • À sa fondation à l’époque Gallo-romaine, Tours s’appelait « Caesarodunum » (La colline de César).

  • L’Abbaye de Marmoutier a été fondée par Saint Martin de Tours en 372 et a été détruite pendant la Révolution Française. C’est après la Révolution que l’Abbaye a été rachetée par les Sœurs de Sacré Cœur. L’Abbaye est aujourd’hui un lieu d’enseignement privé.

  • En 1166, la Cathédrale Saint Gatien a été incendiée. Elle n’a été reconstruite que des siècles plus tard, entre le XVe et le XVIe siècle.

  • Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’Hôtel de l’Univers a été le siège des allemands, sous l’occupation et le lieu de résidence des américains à la Libération. Lors de l’occupation, des employés avaient volé des vivres aux allemands pour les redistribuer. Ils ont malheureusement été fusillé mais il y a aujourd’hui une plaque commémorative en leur honneur.

  • Le Château Plessis-lès-Tours a été la première résidence royale en Val-de-Loire. 

Votre société ici ? contactez-nous !

 



Restez connecté